Région Aquitaine

Région administrative du sud-ouest de la France, en bordure de l'océan Atlantique, recouvrant l'ancienne province historique du Béarn et la partie occidentale de celle de Guyenne-Gascogne.


La Région Aquitaine regroupe cinq départements : Dordogne, Gironde, Landes, Lot-et-Garonne, Pyrénées-Atlantiques.


Son chef-lieu est Bordeaux, également chef-lieu du département de la Gironde. Celle-ci a également quatre chefs-lieux d'arrondissement : Blaye, Langon, Lesparre-Médoc et Libourne.


La Dordogne a pour chef-lieu Périgueux, et pour chefs-lieux d'arrondissement Bergerac, Nontron et Sarlat-la-Canéda.


Le chef-lieu des Landes est Mont-de-Marsan, et son chef-lieu d'arrondissement est Dax. Le Lot-et-Garonne a pour chef-lieu Agen, et pour chefs-lieux d'arrondissement Marmande, Nérac et Villeneuve-sur-Lot.


Pau est le chef-lieu des Pyrénées-Atlantiques, Bayonne et Oloron-Sainte-Marie, les chefs-lieux d'arrondissement.


Agriculture


Le secteur primaire est bien représenté en Aquitaine. En effet, l'ensoleillement, la douceur relative de l'hiver, mais aussi une pluviosité équilibrée permettent une grande diversité agricole qui se traduit par une forte présence de la polyculture dans une bonne partie de l'espace régional. Ce secteur emploie environ 13% de la population active régionale.


L’Aquitaine a créé par exemple 25% des emplois agricoles nationaux en 1998. L'agriculture aquitaine est, pour les deux tiers, consacrée aux cultures et, pour un tiers, à l'élevage. Restée longtemps traditionnelle, elle s'est progressivement modernisée, mais l'exploitation moyenne reste de taille modeste : autour de 25 ha.


La polyculture traditionnelle associe fréquemment céréales, vignes, tabac et élevage. On la trouve aujourd'hui dans les vallées de Dordogne, mais aussi dans une partie du Lot-et-Garonne.


La Région occupe le premier rang national pour la production de maïs, cultivé sur 408 000 ha, avec un total annuel supérieur à 2,5 millions de tonnes. Cette production, qui fait désormais appel aux techniques modernes, notamment à l'irrigation, se concentre dans les zones de plaine des Pyrénées-Atlantiques, dans le Lot-et-Garonne et dans les Landes.


La Région, riche en spécialités culinaires, est célèbre pour sa contribution à la gastronomie française, en particulier pour ses volailles et produits dérivés, ainsi que pour sa production viticole.


Les Landes et le Périgord sont des régions traditionnelles de production de foie gras d'oie et de canard ; ces régions sont le premier producteur de canard gras (28% de la production nationale).


Mais, en Chalosse, on produit également des volailles renommées pour leurs qualités gustatives. La grande richesse de l'Aquitaine reste les vins de Bordeaux avec les prestigieuses appellations sauternes, saint-émilion, pomerol, médoc, etc. Le vignoble bordelais est le troisième français pour la production, avec un total moyen annuel de 8 millions d'hectolitres qui représente 86% de la production agricole du département de la Gironde et 44% de celle de la Région Aquitaine.


Sa production est en grande partie destinée à l'exportation, même si elle souffre parfois de la concurrence d'autres régions de production dans le monde pour qui elle fait figure d'exemple à suivre.


La production viticole aquitaine ne se limite toutefois pas au seul Bordelais  il faut aussi mentionner le vignoble de Bergerac, qui produit un vin de qualité (bergerac, côtes-de-bergerac, pécharmant, montravel, monbazillac), ou encore le vignoble de Cahors et de Gaillac, les vins des Pyrénées (madiran, jurançon, pacherenc-de-vic-bilh, appellations d'origine contrôlée des vins élevés autour de Pau), et les vins du Béarn, produits près d'Orthez.


Enfin, une petite partie de l'aire de production d'armagnac (dans la région Armagnac) se situe sur le territoire régional, l'essentiel étant cependant situé en Région Midi-Pyrénées voisine.


Le secteur primaire aquitain concerne également l'ostréiculture arcachonnaise. En effet, le bassin est renommé pour sa production d'huîtres de qualité avec une production annuelle de 9% de la production nationale.


L’aquaculture est également bien représentée, l’Aquitaine est le deuxième producteur de salmonidés derrière la Bretagne.


L'activité halieutique aquitaine est relativement limitée : d'une part, le profil des côtes n'offre guère de bons sites portuaires, d'autre part, la Région est éloignée des principaux centres de commercialisation. Cependant, elle bénéficie d'une longue tradition : les pêcheurs basques français ont été parmi les premiers à pratiquer la course baleinière, dès le xviie siècle.


Industrie


Le secteur secondaire est traditionnellement sous-représenté en Région Aquitaine. Il n'occupe que 20% des actifs aquitains contre 23% en moyenne pour la France.


Le principal pôle industriel régional est Bordeaux. Cependant, celui-ci souffre de la fermeture des raffineries pétrolières de Pauillac et d'Ambès, fermeture qui a entravé le développement du secteur de la chimie.


La ville possède à proximité une centrale nucléaire, dans le Blayais.


De plus, la métropole bordelaise ne peut plus tirer profit des activités portuaires : en effet, la construction et la maintenance navale sont relayées par des industries de pointe comme la chimie fine, en particulier l'industrie pharmaceutique.


Bordeaux constitue l'un des pôles pharmaceutiques français avec plusieurs sites dépendants de grands laboratoires français et internationaux.


Elle dispose également d'activités aéronautiques liées au complexe militaro-industriel : fabrication de l’avionique et de missiles balistiques. L'économie locale dépend pour une certaine partie des commandes militaires de l'État et de l'évolution de sa stratégie de défense.


La ville a aussi développé des activités dans le domaine de l'électronique.


L'autre grand centre industriel régional est Pau, qui abrite un vaste complexe chimique (acétylène, méthanol, ammoniaque, matières plastiques) et électrométallurgique de l'aluminium fondé sur le gaz du gisement de Lacq. Il s'agit du plus important gisement de gaz naturel français. Toutefois, après avoir atteint 7 milliards de mètres cubes par an, la production est actuellement inférieure à 3 milliards de mètres cubes, en raison de l'épuisement des réserves.


La ville dispose d'autres activités industrielles, en particulier dans le domaine de la construction aéronautique. Par ailleurs, elle développe un technopôle visant à accueillir des entreprises de haute technologie.


Bayonne est le troisième grand centre industriel diversifié de la Région où dominent la construction aéronautique et l'électronique. La ville s'est également dotée d'un technopôle tourné vers les activités informatiques.


L'activité industrielle aquitaine ne se limite cependant pas à ces trois villes. Le tissu industriel est en effet relativement diffus.


Ainsi Oloron-Sainte-Marie, ville aux industries nombreuses et diversifiées, fabrique des pièces pour l'aéronautique, des emballages industriels, possède une chocolaterie et pratique le travail du bois.


Mauléon-Licharre s'est spécialisée dans l'industrie de la chaussure, en particulier dans la fabrication d'espadrilles et de sandales. Elle dispose également de plusieurs fromageries et conserveries.


Dans l'ensemble, les industries agroalimentaires sont plutôt bien représentées en Région Aquitaine. Autre centre agroalimentaire et ville moyenne, Marmande possède une manufacture de tabac.


Périgueux s'est spécialisée dans la réparation de matériel ferroviaire et dans l'impression de timbres-poste.


Autre ville de Dordogne, Bergerac vit également de la transformation du tabac, (elle accueille d'ailleurs un institut expérimental du tabac), mais aussi de la fabrication d'explosifs et de l'aéronautique.


Les Landes sont bien sûr le domaine privilégié des industries du bois, avec, en particulier, l'importante papeterie de Facture.


Par ailleurs, le milieu rural abrite parfois des sites industriels, en particulier les quelques vallées pyrénéennes équipées de centrales hydroélectriques.


Services


Le secteur tertiaire emploie 60% de la population active aquitaine contre 70% pour la moyenne nationale. Au sein de ce secteur, le tourisme occupe une place importante.


Il s'agit avant tout d'un tourisme balnéaire, ancien dans cette région puisque la mode des bains de mer a été lancée, sous le second Empire, à Biarritz par l'impératrice Eugénie. Ce tourisme balnéaire et estival concerne l'ensemble du littoral, en particulier le bassin d'Arcachon, où la ville d'Arcachon elle-même fut également lancée sous le second Empire.


Le bassin accueille cependant d'autres stations balnéaires comme Cap-Ferret ou encore Andernos-les-Bains. Lacanau, Hourtin, Carcans-Plage, Hossegor, Mimizan-Plage, Contis-Plage, Saint-Girons-Plage, Vieux Boucau-les-Bains ou Capbreton sont les stations populaires de la Côte d'Argent. Il faut ajouter les élégantes stations basques que sont Hendaye ou Biarritz.


Au total, le tourisme balnéaire aquitain recherche des clientèles variées auxquelles elles proposent des activités souvent originales : la Région Aquitaine est ainsi l'un des hauts lieux du surf en France et voit, chaque année, se dérouler plusieurs compétitions de niveau international.


Le tourisme aquitain n'est pas seulement balnéaire : la Région offre aussi un tourisme vert, en particulier dans le Parc national des Pyrénées qui possède également quelques stations de sports d'hiver (Gourette ou encore Arette), mais aussi dans le Parc naturel régional des Landes de Gascogne.


La Dordogne mise sur un tourisme vert plus culturel grâce à son prestigieux patrimoine préhistorique et historique.


L'offre régionale est complétée par des activités de thermalisme. Il s'agit là encore d'un attrait ancien puisque les stations thermales de Dax, d'Eugénie-les-Bains ou de Salies-de-Béarn sont exploitées depuis le xixe siècle. Cependant, le genre a été renouvelé avec des sites de thalassothérapie très en vogue, comme à Biarritz, à Saint-Jean-de-Luz ou à Bayonne.


Transports


La Région dispose de bons atouts en matière de transport, en particulier depuis que sa capitale, Bordeaux, bénéficie d'une liaison TGV qui la relie en trois heures à Paris.


La ville fait figure de carrefour de transports du Sud-Ouest français avec un aéroport international entretenant des liaisons régulières avec plusieurs villes européennes et outre-mer, mais aussi avec la jonction de l'autoroute A 10, qui relie Paris, et de l'autoroute des deux mers, qui relie l'océan Atlantique et la mer Méditerranée.


La Région dispose également de plusieurs points de passage importants vers l'Espagne, notamment à Hendaye.


Cependant, mis à part Bordeaux, qui domine l'espace régional, les deux autres conurbations principales, Pau et Bayonne-Biarritz, restent relativement excentrées dans l'ensemble européen ; une situation qui entrave leur développement.

De même, les villes moyennes régionales, telles que Périgueux ou Agen, voient leur attraction limitée à leur proche environnement et ne parviennent pas à structurer l'espace régional en devenant des relais efficaces de la métropole bordelaise.

Détails : Table & Prestige - Vente en ligne des Intendances
Table & Prestige - Vente en ligne des Intendances

Table et Prestige propose une sélection de plus de 20.000 références des grandes marques de luxe dans les univers de la Table, de la décoration, de l’œnologie, du bijou et du cadeau.
Retrouvez Christofle, Lalique, Baccarat, Saint Louis, Daum, Riedel,...

Commune : Bordeaux
Code postal : 33000
Téléphone : 05 56 48 57 60
Site Internet : Table & Prestige - Vente en ligne des Intendances
Détails
 
Déclaration CNIL N°1636683 - Propulsé par Arfooo Annuaire © 2007 - 2016    Generated in 0.032 Queries: 5    SocialRank   Calcul du PageRank   SocialRank   CGU-CGV et Mentions Légales

L'annuaire Impresa-Web ® est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution 4.0 International - Copyright ©

Accueil - Nouveautés - Top Site - Top Notes - Top PageRank - Top Partenaires - S'inscrire - Nous contacter