Région Haute Normandie

Région administrative du nord-ouest de la France, recouvrant la partie orientale de l’ancienne province historique de Normandie.


La Haute-Normandie comprend deux départements : l’Eure et la Seine-Maritime.


Son chef-lieu est Rouen, également chef-lieu de Seine-Maritime, dont les deux chefs-lieux d’arrondissement sont Dieppe et Le Havre.


L’Eure a pour chef-lieu Évreux et pour chefs-lieux d’arrondissement Les Andelys et Bernay.


Agriculture


Malgré sa richesse, l’agriculture de Haute-Normandie n’emploie que 5,4% de la population active régionale, contre 6,8% en France. Elle ne contribue, par ailleurs, que pour 4,4% au produit intérieur brut régional, chiffre là encore inférieur à la moyenne nationale. L’agriculture représente 51% de la production agricole régionale et l’élevage 49%.


La partie orientale de la Région, composée du Vexin, de la plaine du Neubourg et d’une partie de la plaine de Saint-André, est une zone de champs ouverts où les céréales sont prédominantes ; la Région occupe, en effet, le 7e rang national pour la production de blé, avec 1,7 million de tonnes produit annuellement, et le 6e rang en France pour la betterave sucrière, avec une production annuelle d’environ 1,7 million de tonnes également.


Le pays de Caux, le Roumois, au sud de la Seine, associent agriculture et élevage de la même façon que le pays de Bray, dans le nord-est de la Région. L’élevage bovin, et plus spécifiquement la production laitière, constitue la véritable spécialité régionale ; le cheptel de Haute-Normandie représente plus de 855 000 têtes. La vallée de la Seine, enfin, possède des cultures fruitières et légumières destinées aux centres urbains régionaux.


Industrie


Malgré une réelle et ancienne vocation agricole, la Haute-Normandie possède une longue tradition industrielle. En témoigne l’importance de l’emploi industriel régional qui représente 28,3% de la population active contre 22,9% pour la moyenne nationale. Les activités industrielles de la Région ont longtemps été spécialisées dans le textile, notamment avec des filatures de coton ; cependant, après avoir constitué la base sur laquelle l’industrie s’est développée, elles sont désormais en difficulté. C’est pourquoi la Haute-Normandie a misé sur de nouvelles branches et technologies.


La vallée de la Seine (véritable porte d’entrée maritime sur l’agglomération parisienne) et les principaux centres urbains qui s’y trouvent et s’y rattachent (Rouen et Le Havre) regroupent l’essentiel des branches d’activités industrielles de la Région.


Le Havre est le deuxième port français et le sixième européen pour les marchandises, avec un trafic annuel de plus de 52 millions de tonnes de fret, Rouen occupant le cinquième rang français ; il est, par ailleurs, le premier port céréalier européen et traite le tiers du trafic fluvial national, constitué pour une large part d’hydrocarbures, ce qui a permis de donner naissance à une puissante industrie pétrochimique et chimique, permettant à la Région de posséder 40% de la capacité française de raffinage. La plupart des raffineries sont situées dans l’agglomération du Havre, plus particulièrement à Lillebonne, au fond de l’estuaire de la Seine.


Des activités chimiques de base, en particulier liées à la fabrication de fibres synthétiques, se sont également implantées autour de la cité havraise. Le tissu industriel rouennais est, en outre, complété par un pôle spécialisé dans la construction électrotechnique et électronique, et Le Havre conserve ses anciens chantiers navals, spécialisés dans la construction de navires de très haute technologie. Les deux agglomérations accueillent également des usines de construction automobile, implantées pour la plupart dans les années soixante, lorsque la politique de décentralisation d’une partie des installations industrielles de l’agglomération parisienne a été mise en place : les usines Renault de Cléon et de Sandouville, ou Citröen au Havre, en sont des exemples célèbres.


Le tissu industriel de Haute-Normandie ne se limite toutefois pas seulement à ces deux centres urbains. En effet, outre l’agroalimentaire, très présent dans les autres villes de la Région, les industries traditionnelles se maintiennent également dans l’ensemble de la Région : la vallée de la Bresle conserve quelques verreries et plusieurs usines de pâte à papier (notamment La Chapelle d’Arblay, qui, après avoir connu de graves difficultés, a désormais intégré un groupe international) ont résisté à un climat économique particulièrement défavorable.


Malgré les difficultés du secteur des constructions navales, Dieppe reste un port important, notamment grâce à son trafic passager vers l’Angleterre (près de 1 million de voyageurs par an).


La ville possède des industries agroalimentaires spécialisées, liées à ses importations (premier port bananier français et deuxième port fruitier), tout en maintenant une activité de pêche traditionnelle.


Les industries y sont diversifiées : produits pharmaceutiques et construction automobile, avec le site de l’usine Alpine, devenue depuis Renault Sport. Par ailleurs, Vernon, située dans la vallée de Seine, apparaît comme un centre industriel actif puisqu’y sont implantés des industries électriques et mécaniques, des laboratoires pharmaceutiques et des brasseries.


Services


Le secteur tertiaire de Haute-Normandie est essentiellement spécialisé dans le commerce. En effet, la proximité de l’agglomération parisienne semble entraver le développement d’activités tertiaires plus élaborées. Mais Rouen tente de développer ce secteur économique, grâce notamment à une université très active, tandis que Le Havre s’appuie sur des bureaux d’études performants dans le domaine de la construction navale et sur son institut universitaire de technologie.


Cependant, cette proximité de l’agglomération parisienne sert à la Région, qui la met en valeur (ainsi que ses traditions industrielles) pour attirer des entreprises de haute technologie et de services. Ainsi, elle bénéficie d’une position favorable dans le domaine de la recherche chimique et pétrochimique.


Le tourisme reste relativement peu développé, car les infrastructures sont concentrées sur le littoral. Bien qu’anciennes et réputées, les stations balnéaires sont rares (Dieppe, Étretat, Le Tréport) et la clientèle, essentiellement d’origine régionale, n’y séjourne que pour de courtes durées. Cependant, la Région bénéficie de deux atouts touristiques, avec Giverny, célébrée par le peintre Claude Monet, qui constitue un site idéal pour mêler tourisme « vert » et tourisme culturel, et avec un parc naturel régional que recouvre la forêt de Brotonne, de part et d’autre de la Seine.


Malgré ces efforts, la Région semble plus un prolongement de la capitale et de ses environs qu’une unité régionale à part entière ; Évreux ou Vernon, notamment, dépendent et appartiennent à l’aire d’influence de l’agglomération parisienne, comme en témoignent les migrations quotidiennes de leurs habitants vers l’Île-de-France.


Rouen, capitale régionale, apparaît ainsi sans rivale, mais concentre avant tout les relations est-ouest le long de la vallée de la Seine, où est installé l’axe autoroutier A 13 qui la relie à Paris. Les voies de communications nord-sud sont en effet difficiles en Haute-Normandie, en raison de la présence de la Seine, dont la vallée ne pouvait être franchie, jusqu’en 1994, qu’en deux endroits : le pont de Tancarville, près du Havre, et celui de Brotonne, à mi-chemin entre Le Havre et l’agglomération rouennaise.


Depuis 1994 cependant, un troisième ouvrage d’art, le pont de Normandie, situé entre Le Havre et Honfleur, permet des liaisons autoroutières nord-sud. Cette réalisation est destinée à revitaliser les centres urbains du littoral, Dieppe ou Fécamp, qui apparaissent un peu isolés dans l’espace régional.

Détails : MAXIDIAG - Diagnostics immobiliers & Audit énergétique
MAXIDIAG - Diagnostics immobiliers & Audit énergétique

Ce n'est pas parce que c'est obligatoire que ce doit être cher !
Diagnostics obligatoires lors d'une vente ou d'une location.
Amiante, Plomb, Électricité, Termites, Thermographie, Loi Carrez, Loi Boutin, DPE, ERNT et Diagnostic Mérule.

Commune : Rouen
Code postal : 76000
Téléphone : 02 35 70 56 89
Site Internet : MAXIDIAG - Diagnostics immobiliers & Audit énergétique
Détails
 
Déclaration CNIL N°1636683 - Propulsé par Arfooo Annuaire © 2007 - 2016    Generated in 0.019 Queries: 5    SocialRank   Calcul du PageRank   SocialRank   CGU-CGV et Mentions Légales

L'annuaire Impresa-Web ® est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution 4.0 International - Copyright ©

Accueil - Nouveautés - Top Site - Top Notes - Top PageRank - Top Partenaires - S'inscrire - Nous contacter