Région Pays de la Loire

Région administrative de l'ouest de la France, sur le littoral atlantique et regroupant les régions naturelles du bas Poitou, de l'Anjou, du Maine et du Pays nantais.


La Région Pays de la Loire regroupe cinq départements : Loire-Atlantique, Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe et Vendée.


Son chef-lieu est Nantes, également chef-lieu du département de la Loire-Atlantique. Celle-ci a également trois chefs-lieux d'arrondissement : Ancenis, Châteaubriant et Saint-Nazaire.


Le département du Maine-et-Loire a pour chef-lieu Angers et comme chefs-lieux d'arrondissement Cholet, Saumur et Segré.


Le chef-lieu de la Mayenne est Laval. Ce département possède deux chefs-lieux d'arrondissement : Château-Gontier et Mayenne.


La Sarthe a pour chef-lieu Le Mans et pour chefs-lieux d'arrondissement La Flèche et Mamers.


Enfin, le chef-lieu de la Vendée est La Roche-sur-Yon et ses chefs-lieux d'arrondissement sont Fontenay-le-Comte et Les Sables-d'Olonne.


Agriculture


L'économie de la Région Pays de la Loire est fortement marquée par la présence de l'agriculture. En effet, elle est la deuxième région agricole française, avec une forte spécialisation dans l'élevage. Le secteur primaire emploie 9,6% de la population active régionale, contre 6,8% en moyenne pour la France entière. Par ailleurs, il contribue pour 5,4% à la formation du produit intérieur brut régional, contre 3,2% seulement pour la moyenne nationale.


L'élevage représente près des trois quarts de la valeur de la production agricole régionale. La Région Pays de la Loire abrite plus de 3,3 millions de bovins, soit le plus important cheptel français, qui produit annuellement 36 millions d'hectolitres de lait, soit la seconde production laitière régionale française (15% du total de la production nationale) après la Bretagne.


L'élevage bovin (2 760 000 bovins), essentiellement localisé à l'ouest d'Angers et dans les bocages vendéens, est destiné soit à la production de lait (565 000 vaches laitières) soit à la boucherie (20% de la viande produite en France).


L'élevage porcin est bien représenté avec 1 million de têtes (deuxième producteur français) ainsi que l’aviculture (deuxième rang national) avec les poulets de Loué et les canards de Challans.


La région reste relativement à l'abri de la spécialisation, associant céréales et cultures industrielles.


Elle possède d'autres spécialités moins soumises aux aléas à la fois de la concurrence internationale et de la conjoncture économique globale.


Ainsi la viticulture occupe une place non négligeable dans l'économie locale. La Région Pays de la Loire possède un vignoble de 31 365 ha regroupant plusieurs appellations renommées : ainsi le muscadet et le gros-plant (produits dans le vignoble nantais), l'anjou et une partie de l'appellation bourgueil ainsi que d’autres appellations, moins connues, qui offrent des vins prestigieux, comme les coteaux du Layon et les savennières. Au total, l'ensemble du vignoble de la Région Pays de la Loire produit 2,6 millions d'hectolitres par an.


La vallée de la Loire est également connue pour ses productions maraîchères, en particulier autour d'Angers.


La Région possède également un fort secteur horticole grâce à son climat et à la qualité de ses sols. La Région Pays de la Loire possède des marais salants, en particulier ceux de Guérande. S'étendant sur 1 800 ha, les marais de Guérande produisent chaque année 10 000 t de gros sel (dont la fleur de sel de Guérande, particulièrement appréciée des gastronomes), riche en chlorure de sodium.


La façade littorale accueille plusieurs petits ports de pêche comme La Turballe, Le Croisic, Saint-Gilles-Croix-de-Vie, Les Sables-d'Olonne ainsi que l’île de Noirmoutier. Un important centre d'aquaculture est implanté à l'île d'Yeu. On y pratique notamment la pêche côtière et la pêche à la sardine.


Les ressources naturelles sont encore exploitées avec l'installation de centrales thermiques dans la région comme à Cheviré et Gordemais près de Nantes, ou avec la présence de petites exploitations minières. Ainsi, on exploite le fer près de Segré et à Rougé, le plomb, le zinc et le cuivre à Pouez, et surtout de l'uranium à l'Escarpière (où est également installée une usine de concentration) et au Chardon (sud-est de Nantes), ainsi qu'à Penharens (sur le littoral).


Industrie


Le secteur secondaire occupe une place importante dans l'économie de la région. Ainsi, il occupe 28,7% de la population active, contre 26,9% pour la moyenne française, et forme 31,4% du produit intérieur brut régional, contre 29,8% pour la moyenne française. Compte tenu de l'importance de l'agriculture, la Région Pays de la Loire possède un fort secteur agroalimentaire.


Ainsi les laiteries, abattoirs et conserveries sont-ils nombreux, en particulier à Nantes, la capitale régionale, où sont installées par exemple les Biscuiteries Nantaises, c'est-à-dire l'une des plus grosses entreprises nationales dans ce secteur.


L'industrie agroalimentaire des Pays de la Loire est non seulement diversifiée dans ses produits mais aussi pour la taille des entreprises. En effet, la région possède aussi bien des entreprises de rang national ou européen que des petites et moyennes entreprises souvent très dynamiques.


Ce dynamisme contraste avec celui des activités plus traditionnelles de la région qui souffrent parfois d'une difficile reconversion.


La construction doit affronter des mutations importantes. Saint-Nazaire symbolise les efforts nécessaires à ces mutations.


La ville est l'un des principaux ports français de la côte atlantique, connu pour les Chantiers de l’Atlantique de Penhoët, chantiers de constructions navales qui ont donné naissance aux paquebots France et Normandie. Les grands paquebots transatlantiques ont aujourd'hui disparu, aussi les chantiers navals de Saint-Nazaire ont-ils dû se reconvertir dans un contexte de concurrence internationale très vive. Soucieux de valoriser leur savoir-faire, ils fabriquent désormais des navires de haute technologie, où la part de la valeur ajoutée est importante.


Par ailleurs, l’industrie automobile est un autre secteur en reconversion. La région dispose, avec les usines Renault au Mans et Citroën à Laval, de sites de première envergure. Ceux-ci ont été créés dans les années soixante, alors qu'il semblait nécessaire de déconcentrer une partie des industries de la Région Île-de-France. Malgré leur relatif modernisme, ces sites doivent aujourd'hui s'adapter aux très rapides évolutions du secteur et ne constituent donc plus les véritables citadelles industrielles d'autrefois.


La Région compte par ailleurs de nombreuses autres spécialités industrielles de taille plus modeste. C'est le cas de la région du Choletais, originale par la dispersion des emplois industriels en zone rurale, où l'on fabrique des chaussures (entreprises Eram, Patrick), des vêtements ou de la petite mécanique. Leur spécialisation a permis à ces entreprises de rester compétitives.


L'industrie du bois est également présente à Cholet, ainsi que la fabrication de matières plastiques. La fabrication traditionnelle de faïences dans la région est devenue aujourd'hui assez anecdotique (Malicorne).


Services


Le secteur tertiaire occupe une place plus réduite dans l'économie régionale. Certes, il est le secteur majoritairement pourvoyeur d'emplois avec 61,7% de la population active de la Région Pays de la Loire, soit un peu moins que la moyenne nationale qui s'établit à 67,8%. Il ne contribue par ailleurs qu'à 63,2% au produit intérieur brut régional, contre 67% pour la France entière.


Pourtant, le tourisme est une activité de poids en Région Pays de la Loire. Il est particulièrement développé sur le littoral, avec notamment les stations balnéaires de La Baule qui offre une plage de 8 km de long et un vaste port de plaisance, ou encore du Croisic, de Pornichet, de Saint-Jean-de-Monts, de Saint-Gilles-Croix-de-Vie ou des Sables-d'Olonne. Il s'agit essentiellement de stations balnéaires familiales.


Les îles sont également des sites touristiques privilégiés, en particulier Noirmoutier, dont l'accès est facilité par le pont qui la relie à la terre ferme, mais aussi l'île d’Yeu, plus préservée.


En arrière, le tourisme est présent notamment dans les villes chargées d'histoire et d'art qui bordent la Loire (Nantes, Angers, Saumur), ou dans les vaux du Loir (château du Lude et son important « son et lumières »). Le patrimoine naturel de la région est attrayant, avec en particulier le parc naturel régional du Marais poitevin-Val de Sèvres-Vendée au sud de la Région (à cheval sur la Région Poitou-Charentes), le parc naturel régional de Brière, ou le parc naturel régional Normandie-Maine au nord (dont la partie septentrionale appartient à la Région Basse-Normandie).


Toutefois, le tourisme n'est pas la seule activité tertiaire de la Région, qui compte deux universités, celle de Nantes (la plus importante) et celle d'Angers, ainsi qu'un centre universitaire au Mans et plusieurs IUT (Angers, Saint-Nazaire, Nantes et Le Mans).


L'armée occupe également une place importante, notamment en matière de formation puisque Saumur accueille l'École d'application de l'armée blindée et de la cavalerie, célèbre ancienne école militaire de cavalerie dont les officiers et sous-officiers, chargés de l'enseignement de l'équitation, constituent le « Cadre Noir ». Saumur est notamment le siège des forces du 1er corps d'armée de la 3e région militaire et La Flèche abrite le Prytanée militaire, le plus célèbre lycée militaire français.


Transports


Le réseau de communications de la Région Pays de la Loire s'est amélioré ces dernières années, même si la couverture régionale autoroutière est encore insuffisante. Le boulevard périphérique de Nantes (42 km) a été achevé à la fin de l'année 1994 ; l'autoroute reliant la capitale régionale à Paris a été prolongée au sud en direction de Montaigu.


Plus que Nantes, c'est donc Angers qui, dans les prochaines années, a vocation de devenir le grand carrefour de l'Ouest français. Cependant, ce maillage reste encore incomplet. Pour ce qui concerne le réseau ferroviaire, des progrès ont également été réalisés avec la desserte de la région par le TGV : Le Mans n'est plus aujourd'hui qu'à 53 minutes de Paris et Nantes à 2 heures.


Nantes dispose également d'un aéroport et la construction d'un deuxième site au nord de la ville est en projet depuis très longue date.


De même les discussions sont toujours ouvertes pour la réalisation d'une plate-forme multimodale à proximité du port de Nantes, combinant port, route, chemin de fer et aéroport.


Autre mode de « transport » très présent dans la région du fait de l'existence du port de Nantes : les conduites souterraines. Un important oléoduc part en effet de Nantes et traverse toute la moitié nord de la France ; un autre dessert Rennes. Quoique sur un parcours différent, un grand gazoduc permet de relier les mêmes régions.

Détails : Arche de Néo - Boutique en ligne
Arche de Néo - Boutique en ligne

Arche-de-Néo propose une sélection d'articles de qualité dans le domaine du bien-être : écharpes de portage, porte-bébés ergonomiques, ustensiles de cuisson basse température et fonte naturelle, vélos électriques,...

Commune : Nantes
Code postal : 44100
Téléphone : 06 69 48 38 47
Site Internet : Arche de Néo - Boutique en ligne
Détails
 
Déclaration CNIL N°1636683 - Propulsé par Arfooo Annuaire © 2007 - 2016    Generated in 0.050 Queries: 5    SocialRank   Calcul du PageRank   SocialRank   CGU-CGV et Mentions Légales

L'annuaire Impresa-Web ® est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution 4.0 International - Copyright ©

Accueil - Nouveautés - Top Site - Top Notes - Top PageRank - Top Partenaires - S'inscrire - Nous contacter